Sahel: le financement du terrorisme en discussion au forum d'Alger

17 novembre 2011 à 9h13 par La rédaction

ALGER (AFP) - (AFP)

La réunion axée sur le Sahel de quelque 150 experts d'une trentaine de pays dans le cadre du Forum global de lutte contre le terrorisme (FGLT), co-parrainée par les Etats-Unis et la Turquie, étudie jeudi le financement du terrorisme, selon des sources diplomatiques.

Ces travaux se déroulent pour le second jour à huis clos sous la co-présidence de l'Algérie et du Canada.

Mercredi, l'ambiance a été "plutôt constructive", les pays du Sahel ont pu "largement s'exprimer" dans un dialogue "très interactif", durant les différents chapitres abordés, sans les lourdeurs habituelles des conférences internationales, selon un participant européen.

Les pays du Sahel présents, Mauritanie, Algérie, Mali, Niger, ont pu évoquer la problématique essentielle des frontières dans la lutte contre Al-Qaïda du Maghreb islamique (Aqmi): le "contrôle d'espaces gigantesques" et qui nécessitent un échange important d'informations entre pays frontaliers.Cet aspect a d'ailleurs été plusieurs fois évoqué.

La Libye, dont l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi a été renversé et tué, est représentée à la conférence par un délégué resté très discret mercredi alors que la communauté internationale s'inquiète du devenir des armes libyennes et de leur acquisition par Aqmi.

Aqmi, responsable d'actes de terrorisme et d'enlèvements d'Occidentaux dans la région, est considéré comme le mentor du groupe nigérian Boko Haram qui a revendiqué une série d'attentats meurtriers récents au Nigeria.

Le Forum global de la lutte contre le terrorisme (FGLT), créé le 22 septembre à New York et mis en route par le coordonnateur de la lutte anti-terroriste au Département d'Etat américain Daniel Benjamin, a organisé à Alger sa première réunion technique axée sur le Sahel où sévit Aqmi.

Une première réunion technique du groupe justice et Etat de droit dans la lutte contre le terrorisme entre procureurs spécialisés du FGLT s'est tenue il y a deux semaines à Washington.