Sénégal: l'opérateur Sonatel lance un réseau 4G pilote

Par La rédaction

Dakar (AFP)

La Sonatel, filiale de France Télécom, vient de lancer au Sénégal un réseau 4G pour une phase pilote couvrant quatre zones à Dakar et Saly, qui permettra des débits dix fois plus élevés que sur le réseau actuel, selon un communiqué de la société.

Le lancement a été effectué le 10 octobre à Dakar, d'après le communiqué de la Sonatel qui déclare devenir "ainsi un des rares opérateurs en Afrique à déployer à ce jour un réseau pilote 4G".

"Pour cette première, quatre zones sont couvertes par le réseau 4G de Sonatel": trois à Dakar et une à Saly (environ 80 km au sud-est de la capitale), indique la société qui "prévoit d'ouvrir d'ici à six mois quarante sites, dont trente à Dakar et dix à Saly".

Saly est une des plus importantes stations balnéaires du Sénégal et attire chaque année de nombreux touristes, essentiellement des Européens, dont une majorité de Français.

"En apportant des débits dix fois plus élevés sur les liens montants ou descendants que sur le réseau 3G+ et une plus grande souplesse en termes de capacité de trafic, la 4G va révolutionner l'expérience client sur le haut débit mobile", ajoute la Sonatel.

Elle "compte élargir cette première phase test au cours du premier trimestre 2014 avec une base de 200 clients", précise-t-elle.

Elle affirme que la phase pilote du réseau 4G a été lancée "après des tests techniques réussis" - sans précisions sur la période durant laquelle ils ont été effectués - et "avec l'autorisation de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP)".

Dans un communiqué rapporté le 11 octobre par l'Agence de presse sénégalaise, l'ARTP a annoncé avoir accordé des autorisations temporaires aux trois opérateurs de téléphonie opérant au Sénégal pour leur permettre de tester les nouveaux services mobiles 4G.

"Les tests se dérouleront jusqu'au 31 décembre 2014 et pendant cette période, l'utilisation des ressources spectrales par les opérateurs sera gratuite", puis après évaluation de la phase pilote, "le gouvernement du Sénégal étudiera les modalités d'attribution des licences 4G aux opérateurs existants et/ou à de nouveaux opérateurs, en privilégiant notamment, la couverture nationale du territoire et la qualité de service", a précisé l'ARTP.

La Sonatel, qui a pour marque Orange, est une filiale de France Télécom à 42%, l'Etat sénégalais en détient 27%, le reste se partageant entre d'autres actionnaires.

Les deux autres sociétés de télécommunications opérant au Sénégal sont Sentel SA (filiale de la multinationale Millicom Cellular International), ayant pour marque Tigo, et Sudatel (Soudan), avec pour marque Expresso.