Somalie: des chars éthiopiens progressent vers une position clé des shebab

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP) - (AFP)

 D'intenses combats ont éclaté mardi dans le sud de la Somalie, où des forces gouvernementales appuyées par des chars et soldats éthiopiens ont progressé vers des zones sous contrôle des islamistes shebab, selon des témoins.

Des troupes éthiopiennes ont traversé le district de Luq, dans la province de Gedo, en direction de localités de la région de Bay où les insurgés ont déployé des centaines de combattants ces derniers jours.Selon des témoins, les Ethiopiens se rapprochent de Baïdoa, principale base shebab du sud de la Somalie.C'est aussi là que siégeait le Parlement de transition somalien jusqu'en 2009.

"Nous recevons des informations selon lesquelles d'importants affrontements ont éclaté près de Bohol-Bashir, les forces éthiopiennes ont réussi à prendre le contrôle de Kurteele et avancent vers Baïdoa," a raconté Abdikarin Ahmed, un habitant de Berdale, localité des environs.

"Je pense qu'il va y avoir une bataille décisive parce que les forces éthiopiennes utilisent des tanks et des pièces d'artillerie lourde," a renchéri un autre témoin, Hassan Yusuf.

"Les ennemis d'Allah, les mercenaires éthiopiens ont traversé Bohol-Bashir, avançant vers les camps des moudjahidine, mais ils ont été mis en échec, certains de leurs camions militaires détruits et leurs ambitions anéanties par les jeunes et énergiques combattants d'Allah," a affirmé de son coté Sheik Mohamed Abu-Ayub, un commandant shebab.

Toujours dans la région de Bay, près de Berdale, à quelque 300 kilomètres au nord-ouest de Mogadiscio, au moins six civils ont été tués et huit autres blessés au passage d'un camion sur une mine."Nous ne savons pas qui a placé la mine mais elle n'était pas loin de la zone de conflit," a indiqué un chef coutumier local, Mohamed Isgowe.

Les shebab ont juré la perte du gouvernement somalien de transition.

Les rebelles, qui ont abandonné leurs positions à Mogadiscio en août, contrôlent encore largement les centre et sud de la Somalie.Mais ils sont sous pression militaire : celle de la force de l'Union africaine autour de Mogadiscio, l'armée kényane dans le sud et les Ethiopiens dans l'ouest.

La Somalie est sans gouvernement effectif et en état de guerre civile depuis 20 ans.Pour tenter de sortir le pays du chaos, Londres organise jeudi une conférence internationale.