Somalie: la mort des otages causée par l'intervention de l'armée américaine, selon des pirates

23 février 2011 à 11h50 par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

La fusillade qui a entraîné mardi la mort de quatre Américains dont le yacht avait été capturé par des pirates somaliens, a été provoquée par l'intervention des forces américaines, ont déclaré des pirates somaliens mercredi.

"Selon nos informations, les otages Américains ont été tués après l'assaut de la Marine américaine", a affirmé un commandant du bastion de la piraterie de Garacad, dans la région autoproclamée autonome du Puntland, dans le nord-est de la Somalie.

"Ils ont essayé de sauver les otages mais malheureusement il y a eu de lourds échanges de tirs et (les otages) sont morts", a déclaré à l'AFP le pirate, qui a souhaité être identifié par le prénom Ali, sans donner plus de précisions sur les circonstances exactes de la mort des otages.

D'après le vice-amiral Mark Fox, chef du Commandement central des forces navales américaines, deux des ravisseurs avaient été amenés à bord du navire USS Sterett pour négocier la libération des otages.

Mais tôt mardi matin, "sans absolument aucun avertissement", les pirates ont tiré une roquette antichar sur le navire, déclenchant un abordage des forces spéciales sur le yacht.

Les soldats ont alors entendu des coups de feu et découvert que les quatre otages avaient été abattus par leurs ravisseurs, a expliqué le vice-amiral Fox.Ils ne sont pas parvenus à les ranimer.Deux pirates ont été tués dans l'assaut, a-t-il ajouté.

Abdi Yare, un commandant des pirates à Hobyo, actuellement le principal port d'attache des pirates somaliens, a démenti cette version des faits.Selon lui, les pirates cherchent toujours à obtenir des rançons et ne tuent jamais leurs otages sans avoir été provoqués.

"Nous sommes très surpris d'apprendre la mort des otages", a-t-il déclaré à l'AFP par téléphone, ajoutant qu'un scénario selon lequel les otages auraient été tués par des balles américaines n'était pas à exclure.

"Ce que je sais, c'est que les pirates ne tueraient jamais leurs otages sans raison", a dit le chef des pirates."Les Américains ont déjà tenté des sauvetages dangereux par le passé et ils l'ont fait à nouveau."

Les quinze pirates qui ont survécu à l'assaut sont détenus sur un navire américain et seront remis à la justice, a déclaré le vice-amiral Fox.

Le yacht S/V Quest avait été capturé vendredi par les pirates à 240 milles nautiques (environ 440 km) au sud-est de la côte d'Oman.