Tchad : deux membres de l'UNDR, le parti de l'opposant historique Saleh Kebzabo, font leur entrée dans le gouvernement 

Par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

« Ce n'est pas, parce qu'aujourd'hui, nous sommes dans le gouvernement que nous avons les mains et pieds liés, et qu'on ne peut rien faire. C'est une participation critique »

Il s’agit du ministre de l’Élevage, Abderrahim Awat Atteib, et du ministre secrétaire général du gouvernement en charge, notamment, des relations avec le futur Conseil national de Transition, qui fera office de Parlement, Mahamat Hamid Koua. Saleh Kebzabo reconnaît l'autorité du conseil militaire de transition et explique les raisons de l'entrée de son parti au gouvernement« Ou vous jouez un rôle pendant la transition, vous êtes dans les instances de la transition et vous avez votre mot à dire ou vous n'y êtes pas par dogmatisme, vous êtes dehors et vous allez subir tout, et par conséquent votre présence sur l'échiquier politique peut être compromise. IL ne faut pas oublier que ce nous faisons : c'est la transition qui prépare les prochaines élections »

Cependant Saleh Kebzabo, président de l'Union nationale pour le développement et le renouveau, promet une présence au gouvernement constructive et vigilante« Ce n'est pas, parce qu'aujourd'hui, nous sommes dans le gouvernement que nous avons les mains et pieds liés, et qu'on ne peut rien faire. C'est une participation critique, cela veut dire qu'à tout moment, nous pouvons marquer notre différence et dire ce que nous voulons »