Tunisie: dissolution du RCD, parti de Ben Ali, confirmée en appel

28 mars 2011 à 9h54 par La rédaction

TUNIS (AFP)

La cour d'appel de Tunis a rejeté lundi un recours en appel contre la dissolution du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le parti du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, a annoncé l'agence officielle TAP.

Saisi d'un recours en annulation d'un premier jugement par les avocats du RCD, le rejet de cet appel a été annoncé par l'avocat représentant le ministre de l'Intérieur, Me Fawzi Ben Mrad.

La justice avait dissous le RCD le 9 mars.

"Le tribunal de 1ère instance de Tunis a décidé de dissoudre le Rassemblement constitutionnel démocratique et de liquider ses biens et ses fonds", précisait le jugement accueilli par une clameur gigantesque des centaines de personnes présentes dans la salle.

Lorsqu'il dominait la scène politique, le RCD, fondé le 27 février 1988 par M. Ben Ali, revendiquait plus de deux millions d'adhérents pour 10 millions d'habitants.

Depuis la fuite du président le 14 janvier, les Tunisiens n'avaient cessé de manifester pour réclamer la dissolution du symbole de l'Etat-policier durant les 23 ans de régime Ben Ali.

Son imposant siège au coeur de Tunis avait d'ailleurs été l'une des premières cibles symboliques de la révolution qui devait emporter le régime et son chef.