Tunisie: jugement attendu jeudi dans un procès de proches de Ben Ali

3 novembre 2011 à 11h42 par La rédaction

TUNIS (AFP) - (AFP)

La Cour d'appel de Tunis devait rendre son jugement jeudi dans le procès d'une trentaine de proches du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, poursuivis pour tentative de fuite et possession illégale d'importantes sommes d'argent, a-t-on appris de source judiciaire.

Trente-deux personnes, dont l'ancien chef de la sécurité Ali Seriati et des membres de la famille de Ben Ali et de son épouse Leila Trabelsi, avaient pour la plupart été arrêtées à l'aéroport de Tunis-Carthage alors qu'elles s'apprêtaient à quitter le pays le 14 janvier, jour de la fuite du président déchu, en possession de bijoux et de sommes importantes en devises.

Vingt-cinq d'entre elles ont été condamnées en première instance --dont trois par contumace-- au mois d'août à diverses peines allant de quatre mois à six ans de prison.

En revanche, Ali Seriati, jugé pour complicité dans la fuite en Arabie Saoudite de M. Ben Ali, a été acquitté.Il a toutefois été maintenu en détention, faisant l'objet d'autres inculpations pour des faits beaucoup plus graves tels que complot contre la sécurité intérieure de l'Etat.

Leila Trabelsi, qui avait réussi à fuir le même jour avec son époux depuis l'aéroport militaire de Tunis, figure au nombre des personnes jugées par contumace, ainsi que son neveu Imed.Tous deux ont été respectivement condamnés en première instance à six et deux ans de prison.

C'est Mme Trabelsi qui avait donné l'ordre à ses proches de se rassembler à l'aéroport de Tunis-Carthage pour embarquer sur un vol à destination de la France mais, selon la police, son plan avait été déjoué par la brigade anti-terroriste et le refus du pilote de les accepter à bord.

M. Seriati et les personnes condamnées en août sont incarcérés à la base militaire d'El Aouina, près de Tunis.