Tunisie: la BAD et la BM s'engagent pour une aide d'un milliard de dollars

3 mai 2011 à 17h50 par La rédaction

TUNIS (AFP)

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale (BM) prévoient de fournir un milliard de dollars pour soutenir la Tunisie à la suite de la rencontre des présidents des deux institutions qui s'est déroulée mardi à Tunis, a-t-on appris dans un communiqué conjoint. 

"Par cette action conjointe, chaque banque s'engage à fournir 500 millions USD en appui budgétaire d'urgence au pays", selon les termes du communiqué.

"Nous travaillons ensemble très étroitement pour soutenir la Tunisie en cette période de transition.Je suis heureux que le président de la Banque mondiale soit à mes côtés pour confirmer notre appui aux Tunisiens, et veiller à ce que le pays continue de se développer", a déclaré le président de la BAD, Donald Kaberuka.

"Cette opération conjointe est le signe d'une coopération renforcée entre les deux banques multilatérales, et M. Kaberuka a remercié la Banque mondiale pour sa coopération", ajoute le communiqué.

M. Kaberuka a ajouté que la visite du président de la BM Robert Zoellick "à la Banque et en Afrique du Nord est extrêmement importante et est un signe de confiance dans la région".Le siège de la BAD a été transféré, provisoirement, d'Abidjan à Tunis en 2003 en raison d'une grave crise politico-militaire.

M. Zoellick, cité dans le communiqué, a déclaré pour sa part que "la Banque africaine de développement et la Banque mondiale ont pu témoigner très tôt, de signes de soutien aux réformes qui (...) sont très importants pour la confiance du pays".

Ces réformes, selon lui, englobent "certaines étapes pour l'amélioration de la gouvernance, de la transparence, des lois sur la liberté d'association, et également des efforts pour créer du travail et améliorer le secteur de l'emploi et se concentrer sur les régions défavorisées".

"Ce moment est vraiment historique pour la Tunisie et la région toute entière.Nous voulons aller de l'avant et soutenir un processus qui n'est pas seulement important pour le peuple de la Tunisie, mais également important pour l'histoire", a-t-il jugé.

M. Zoellick était arrivé lundi à Tunis dans le cadre d'une visite axée "sur la façon de soutenir la Tunisie pendant sa période de transition politique", selon le bureau de BM à Tunis.

Sa visite faisait suite à l'annonce faite par le gouvernement transitoire tunisien de la mise en oeuvre d'un programme immédiat de réformes axées sur la gouvernance, l'emploi et le développement régional, le secteur financier et les politiques sociales.

Après son étape tunisienne, M. Zoellick doit se rendre au Maroc pour assister aux Deuxièmes Assises de l'Industrie, la principale conférence industrielle du pays qui traitera des réformes économiques et de gouvernance et de la manière dont elles contribuent au développement.