Tunisie: le président demande à la Suisse une restitution plus rapide des fonds Ben Ali

28 mai 2012 à 20h02 par La rédaction


GENEVE (AFP) - (AFP)

Le président tunisien Moncef Marzouki demande à la Suisse d'accélérer la restitution des avoirs du clan Ben Ali gelés par la Suisse début 2011, a-t-il dit dans une interview accordée à la Radio télévision suisse (RTS).

"Nous voulons que l'argent revienne le plus tôt possible", a déclaré Moncef Marzouki.

"Si on nous le rend dans 50 ans comme avec l'argent des Juifs, cela n'a aucun intérêt.Parfois la balle est dans notre camp, parfois elle est dans votre camp", a-t-il ajouté.

Pour le président tunisien, la situation économique dans son pays justifie le retour rapide des fonds Ben Ali.

"Nous avons 800.000 chômeurs.Des régions sont prêtes à exploser car les gens ne supportent plus la misère", a-t-il ainsi relevé.

Le 19 janvier 2011, la Suisse, à l'instar de ses voisins européens, avait décidé de geler les avoirs que l'ex-président tunisien Ben Ali et son entourage pourraient détenir dans la Confédération.

En octobre dernier, Berne avait indiqué avoir bloqué pour 60 millions de francs suisses (48,7 millions d'euros) d'avoirs tunisiens.

Pour M. Marzouki, ces chiffres sont "dérisoires".

"Aujourd'hui, j'estime que nous parlons seulement du 10% des avoirs qui ont été déposés dans les banques suuisses", considère-t-il.

Le président tunisien réclame une "prise de conscience" des autorités politiques et des banquiers suisses. 

"Je vais probablement chercher à rencontrer le Conseil fédéral (gouvernement)", annonce-t-il. 

"Ma venue à Genève en juin sera l'occasion de revoir d'anciens amis politiques suisses et, je l'espère, me faire de nouveaux amis", souligne-t-il.

Le président tunisien doit se rendre à Genève ces prochains jours dans le cadre de la Conférence du travail annuelle (assemblée générale) de l'Organisation internationale du travail (OIT) qui démarre mercredi.