Un Rwandais accusé de génocide inculpé en Allemagne

Par La rédaction

BERLIN (AFP)

Un Rwandais, accusé d'avoir participé aux massacres de Tutsi dans son pays en 1994, a été inculpé de génocide, a annoncé mercredi le parquet général fédéral allemand.

Onesphore Rwabukombe, un Hutu de 53 ans, ancien maire de Muvumba dans le nord du Rwanda, est incarcéré depuis le 26 juillet après avoir été par deux fois arrêté, puis relâché faute de preuves suffisantes.

M. Rwabukombe est également accusé de meurtre et d'appel au meurtre, selon un communiqué du parquet.

L'ancien maire avait par trois fois appelé à des pogroms contre les Tutsi dans la première quinzaine d'avril 1994, selon le parquet.

L'ancien maire est accusé d'avoir ordonné et coordonné trois massacres, commis entre le 11 et le 15 avril, au cours desquels au moins 3.730 personnes ont trouvé la mort.

Le 9 avril, il avait également obligé un de ses employés à mettre à la porte des Tutsi qui avaient trouvé refuge chez lui.Au moins une de ces personnes a ensuite été tuée par des milices, selon l'acte d'accusation.

Le suspect a été interpellé une première fois en Allemagne en juillet 2008 sur mandat international émis par le Rwanda, et incarcéré jusqu'en novembre de la même année.Il avait de nouveau été incarcéré de décembre 2008 à mai 2009, après avoir été arrêté sur mandat allemand.

Sa remise en liberté avait été ordonnée une première fois car le tribunal de Francfort (ouest) avaient tiré les conséquences d'une décision du 8 octobre 2008 de la chambre d'appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) selon laquelle les conditions d'un procès équitable pour génocide au Rwanda n'étaient garanties pour aucun accusé.

Le 18 décembre 2008, le procureur général fédéral avait lancé un nouveau mandat d'arrêt basé sur "les propres informations dont dispose le parquet fédéral".Le suspect avait été arrêté le 23 décembre dans la région de Francfort, et présenté devant un juge qui l'avait placé sous mandat de dépôt.

Il avait été relâché en mai 2010 pour insuffisance de preuves.

Un nouveau mandat allemand a été émis le 21 juillet et l'homme arrêté le 26 juillet.

Les massacres de Tutsi au Rwanda ont fait quelque 800.000 morts en 1994, selon l'ONU.