Zimbabwe: arrestation du maire d'Harare pour des soupçons de corruption

Par AFP

AFRICA RADIO

Le nouveau maire de la capitale du Zimbabwe Harare, et figure de l'opposition, a été arrêté pour des faits de corruption présumés, a annoncé jeudi son avocat.

Jacob Mafume, un membre important du principal parti d'opposition, le Mouvement pour un changement démocratique (MDC), est accusé d'avoir alloué frauduleusement des biens résidentiels, y compris à sa soeur, lorsqu'il était conseiller municipal en 2010.Il a été arrêté mercredi soir et devrait rester en détention jusqu'à ce qu'il soit présenté devant la justice vendredi, a indiqué son avocat Tonderai Bhatasara.M. Mafume est "accusé d'abus de pouvoir lié à l'attribution de lots. La police doit encore vérifier des faits liés à cette attribution", a déclaré son avocat.Son parti a indiqué que l'arrestation était "une piètre affaire politique" et que les éléments contre lui étaient "peu clairs"."Sa vraie infraction a été de remporter l'élection à la mairie", a tweeté le parti après son arrestation.M. Mafume a été élu en septembre."Ils veulent le faire partir et le remplacer par un membre du parti au pouvoir", le ZANU-PF, a-t-il ajouté.Harare est aux mains de figures de l'opposition au Zimbabwe depuis une décennie.Le parti ZANU-PF accuse fréquemment les conseils municipaux dirigés par le parti MDC de corruption et d'incompétence.En 2004, le gouvernement avait suspendu le premier maire d'opposition, Elias Mudzuri, et avait remplacé son conseil municipal par une commission nommée par un ministre du parti ZANU-PF.Le prédécesseur de M. Mafume, Herbert Gomba, avait quant à lui été arrêté en juillet pour des arnaques foncières présumées et avait été poursuivi pour abus de pouvoir. M. Gomba a été libéré sous caution en août, avec l'interdiction de reprendre ses fonctions de maire.