Nigeria: 6 soldats et un policier tués dans des violences inter-communautaires

AFRICA RADIO

11 mai 2022 à 16h06 par AFP

Six soldats et un policier nigérians ont été tués mardi lors d'affrontements entre deux communautés de l'Etat de Taraba, dans l'est du Nigeria, a annoncé mercredi la police.

Une équipe conjointe de l'armée et de la police, déployée pour intervenir dans des affrontements armés entre éleveurs peuls et agriculteurs de l'ethnie Kuteb, a été attaquée dans le village de Tarti, dans le district de Takum, a déclaré le porte-parole de la police de Taraba, Usman Abdullahi. "Nous avons perdu six soldats et un policier", a déploré M. Abdullahi. "Le commandant militaire qui dirige l'équipe, un lieutenant-colonel, est porté disparu et présumé enlevé par l'une des parties belligérantes", a-t-il ajouté. Des renforts ont été envoyés sur place pour rétablir le calme et retrouver le lieutenant-colonel disparu, selon la police. Cette attaque est le point d'orgue de semaines d'affrontements entre les deux communautés. Dans les zones rurales du nord et du centre du Nigeria, une compétition féroce autour des ressources fait rage depuis des décennies entre différentes communautés, notamment éleveurs et agriculteurs. Le conflit a pris une dimension ethnique et religieuse ces dernières années, les éleveurs peuls étant musulmans et les agriculteurs en grande partie chrétiens. Certains se sont en outre tournés vers des activités criminelles. Ainsi, une centaine de groupes de malfaiteurs se sont constitués, et leurs membres, plusieurs dizaines de milliers selon les autorités, attaquent, pillent des villages et pratiquent des enlèvements contre rançon. Nés il y a un plus d'un siècle, ces affrontements se multiplient ces dernières années notamment en raison du changement climatique et de la croissance démographique.