Nouveaux combats au Soudan entre tribus rivales, 15 morts

AFRICA RADIO

19 octobre 2022 à 18h36 par AFP

De nouveaux affrontements entre tribus rivales dans l'Etat du Nil Bleu, dans le sud du Soudan, ont fait au moins 15 morts mercredi, selon des sources tribales et médicales.

La semaine dernière, des heurts opposant dans le village de Wad al-Mahi à l'est de la ville de Roseires des membres de la tribu des Haoussas à des tribus rivales, avaient coûté la vie à 13 personnes selon l'ONU. "Nous avons reçu 10 dépouilles à l'hôpital de Wad al-Mahi", a indiqué mercredi une source médicale. Une autre source à l'hôpital de Roseires a fait état du transfert de "cinq corps et de 10 blessés" dans l'établissement. Les violences ont repris malgré le déploiement d'importantes forces de sécurité dans le secteur, a indiqué un chef tribal des Haoussas. "Des armes ont été utilisées et des maisons brûlées", selon lui. Un témoin a confirmé de violents affrontements. Lundi, les autorités soudanaises ont imposé un couvre-feu nocturne dans la région de Wad al-Mahi. Les combats ont été provoqués par une dispute au sujet de terres, d'après l'ONU. La question de l'accès à la terre est très sensible au Soudan, l'un des pays les plus pauvres au monde, où l'agriculture et l'élevage représentent 43% des emplois et 30% du PIB. La coutume ancestrale interdit aux Haoussa, arrivés les derniers dans le Nil Bleu, de posséder la terre, ce qu'ils contestent. Des affrontements entre l'ethnie africaine Haoussa et des tribus rivales ont fait entre juillet et début octobre au moins 149 morts, des centaines de blessés et déplacé environ 65.000 personnes, selon l'ONU. Les conflits tribaux connaissent une recrudescence au Soudan du fait, disent les experts, du vide sécuritaire créé par le putsch du 25 octobre 2021 à Khartoum.