Plus de 450 migrants secourus au large des côtes tunisiennes

AFRICA RADIO

18 juillet 2022 à 17h51 par AFP

Les garde-côtes tunisiens ont annoncé lundi avoir secouru 455 migrants la nuit précédente lors de plusieurs opérations au large des côtes nord, est et sud du pays.

"Dans le cadre de la lutte contre l'immigration irrégulière, des unités de la garde nationale dans le nord, centre, est et sud, ont déjoué 37 tentatives de franchissement" des frontières maritimes, a indiqué la garde nationale dans un communiqué. Au cours de ces opérations, "455 personnes ont été secourues, dont 289 de plusieurs nationalités d'Afrique (sub-saharienne), le reste étant des Tunisiens", a précisé Houcem Eddine Jebabli, porte-parole de la garde nationale. Au printemps et en été, le nombre de tentatives d'émigration clandestine de Tunisiens et d'autres pays d'Afrique sub-saharienne vers l'Europe tend à augmenter chaque année. La région de de Sfax (centre-est de la Tunisie) est l'un des principaux points de départ des migrants tunisiens et étrangers vers les côtes italiennes. Fin mai, plus de 70 migrants partis de la ville de Zouara en Libye avaient disparu au large des côtes tunisiennes. Leur embarcation, qui transportait une centaine de personnes, avait chaviré devant les côtes de Sfax, la garde nationale en avait sauvé 24 mais les autres n'ont pas été retrouvés. L'Italie est l'un des principaux points d'entrée en Europe pour les migrants en provenance d'Afrique du Nord, arrivant principalement de Tunisie et de Libye, deux pays d'où les départs ont considérablement augmenté en 2021. L'an passé, 15.671 migrants ont réussi à atteindre le sol italien depuis les côtes tunisiennes contre 12.883 en 2020, selon le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES). Près de 2.000 migrants ont été portés disparus ou sont morts noyés en Méditerranée la même année contre 1.401 en 2020, selon l'OIM.