RDC: 8 personnes enlevées en 2 jours dans l'est, dont 4 dans les Virunga

7 octobre 2021 à 15h36 par AFP

AFRICA RADIO

Quatre personnes ont été enlevées jeudi dans le parc des Virunga, dans le Nord-Kivu (est de la RDC), deux jours après l'enlèvement de quatre autres personnes dont trois humanitaires dans la province voisine du Sud-Kivu, a-t-on appris de sources concordantes.

Les personnes kidnappées jeudi circulaient dans un véhicule de type pick-up sur la route nationale 4 au niveau de Kibumba en direction de Goma lorsque leur voiture a été stoppée par des hommes armés non identifiés, a décrit le président de la société civile du territoire de Nyiragongo, Mambo Kawaya. Les occupants du véhicule ont été emmenés en brousse par leurs ravisseurs, a-t-il ajouté. Boniface Kagumya Chechire, bourgmestre de Kibumba, a confirmé l'enlèvement, à hauteur de la commune de Mwaro. L'identité des personnes enlevées n'est pas connue mais, selon lui, leur véhicule appartient à une ONG. "Je suis sur les lieux, nos services de sécurité sont en train de faire des recherches", a-t-il déclaré par téléphone à un correspondant de l'AFP. Mardi, quatre hommes, dont trois employés congolais de l'ONG américaine International Medical Corps (IMC), avaient été enlevés dans le territoire de Fizi, dans le Sud-Kivu. "Trois membres du personnel de l'International Medical Corps, ressortissants de la RDC, ont été enlevés au Sud-Kivu le mardi 5 octobre", a indiqué à l'AFP la direction de IMC dans un courriel. L'organisation n'a pas souhaité donner plus de détails sur cette affaire. "La sûreté et la sécurité de notre personnel sont notre principale préoccupation", a-t-elle souligné. Il s'agit "au total de quatre personnes - trois agents de IMC et l'infirmier titulaire du centre de santé Mulima - qui ont été enlevées mardi", a déclaré de son côté à l'AFP Jean de Dieu Selemani, administrateur du territoire de Fizi. Là aussi ces personnes voyageaient dans un véhicule stoppé sur une route par des hommes armés qui les ont emmenées vers une destination inconnue. Les enlèvements ciblant les travailleurs humanitaires ne sont pas rares dans la région. Des dizaines de groupes armés d'importances diverses sont répertoriés dans la partie Est de la RDC (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri). Les miliciens et rebelles s'attaquent aux civils malgré des opérations militaires qui sont en cours dans cette région orientale du pays depuis bientôt 25 ans. strs-ro-mbb/at/sba