RDC: trois blessés dans une manifestation violente dans le parc des Virunga

AFRICA RADIO

7 octobre 2022 à 17h51 par AFP

Trois personnes ont été blessées vendredi lors d'une manifestation des riverains opposés à leur départ forcé du parc national des Virunga, a annoncé l'Institut congolais pour la conservation de la nature(ICCN).

Des riverains avaient bloqué la route nationale 1 entre Sake et Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, où ils protestaient contre la décision des autorités provinciales de les déloger, au motif qu'ils constitueraient une menace pour le parc, selon les témoignages recueillis par l'AFP. Cette "foule estimée à 200 personnes a d'abord barricadé [la route] avant de s'attaquer violemment à la position de la force mixte" regroupant les forces de sécurités congolaises et les écogardes, située à Mugunga dans le parc national des Virunga, écrit l'ICCN. "Après que l'un des commandants de la force mixte a été gravement blessé par les manifestants (...), les éléments de la force mixte ont été contraints de tirer de façon défensive afin de disperser la foule. Malheureusement, deux blessés sont à déplorer du côté des manifestants", ajoute cet organisme public qui gère les parcs nationaux en RDC. Sans évoquer le cas du membre des forces de sécurité blessé, un manifestant, Léonard Busanga, a confirmé à l'AFP le chiffre de deux blessés parmi les manifestants. "Nous déplorons la barbarie des membres du service de sécurité qui ont tiré sur nous alors que nous n'exigeons que le respect de nos droits", a-t-il dit. Les populations autochtones considèrent le parc comme leur milieu naturel. L'ICCN a rappelé qu'une décision des autorités provinciales datée du 15 septembre "a demandé la suspension immédiate de toutes les activités contraires à la conservation dans le sous-secteur de Nzulo et ses environs". Il a aussi appelé "la justice à faire toute la lumière sur cet événement afin que les auteurs répondent de leurs actes". Situé dans l'est troublé de la République démocratique du Congo (RDC), le parc national des Virunga couvre une partie du Nord-Kivu (près de 60.000 km2), surtout le long de la frontière avec le Rwanda et l'Ouganda. Joyau de la nature célèbre pour ses gorilles de montagne et ses volcans, cette réserve est aussi infestée de groupes armés.