Terrorisme: l'UE ajoute des jihadistes ouest-africains à sa liste noire

AFRICA RADIO

20 juin 2022 à 15h21 par AFP

L'Union européenne a annoncé lundi l'ajout de trois commandants jihadistes liés à Al-Qaïda en Afrique de l'Ouest à sa liste noire des personnes sanctionnées pour des attaques terroristes au Mali et au Burkina Faso.

Les sanctions - gels des avoirs dans l'UE et interdictions de visa - visent Sedane Ag Hita, dit Abou Abdel Hakim al-Kidali, et Salem ould Breihmatt, commandants principaux de la Jama'at Nusrat al-Islam Wal-Muslimin (JNIM) au Mali, affiliée à Al-Qaïda et figurant sur la liste de l'ONU, ainsi que sa branche burkinabè Ansarul Islam et son chef Jafar Dicko, précise l'UE dans un communiqué. "Le groupe et les individus sanctionnés sont responsables de plusieurs attaques terroristes, notamment contre des civils, la mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali (Minusma) et les forces de défense et de sécurité au Burkina Faso", accuse l'UE. "Leurs activités contribuent à l'expansion de la menace terroriste en Afrique occidentale et constituent donc une menace grave et permanente pour l'UE et la stabilité régionale et internationale", estime-t-elle. Après cet ajout, la liste noire de l'UE contre Al-Qaïda et le groupe État islamique comporte désormais 13 personnes et quatre groupes.