Zambie : le président promet une croissance à 4% après le naufrage de la dette

AFRICA RADIO

9 septembre 2022 à 16h06 par AFP

Le président de la Zambie, qui a obtenu un prêt du FMI pour relever l'économie du pays sinistrée par une dette colossale, a promis vendredi au Parlement un taux de croissance à 4% à moyen terme.

Fin 2020, la Zambie était devenue le premier pays africain en défaut de paiement depuis le début de la pandémie de coronavirus avec une dette extérieure estimée à 17,3 milliards de dollars. "Nous avons placé notre économie sur une trajectoire de croissance positive au cours des douze derniers mois", a déclaré Hakainde Hichilema à Lusaka. Le gouvernement prévoit que l'économie, qui s'est contractée de 2,8 % en 2020, atteigne un taux de croissance de "4% à moyen terme", a-t-il poursuivi. Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé au début du mois un accord sur un prêt de 1,3 milliard de dollars. La dette du pays avait explosé sous le règne de l'ex-président zambien, Edgar Lungu, critiqué pour avoir contracté des emprunts massifs destinés à financer une frénésie de projets d'infrastructures pendant ses six années de présidence. Depuis l'arrivée au pouvoir l'an dernier de M. Hichilema, notamment sur la promesse de ressusciter l'économie, des progrès ont été réalisés pour rétablir les relations avec les créanciers. La Zambie est riche en cuivre mais a subi de plein fouet la chute des cours. La moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté.