Accord pour financer la transition énergétique sud-africaine à la COP26

Par AFP

AFRICA RADIO

Plusieurs pays ont annoncé mardi à la COP26 une initiative pour mobiliser jusqu'à 8,5 milliards de dollars pour financer la transition énergétique en Afrique du Sud, très dépendante du charbon.

L'Allemagne, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont conclu avec Johannesbourg ce "partenariat international pour une transition énergétique juste". "Il mobilisera un engagement initial de 8,5 milliards de dollars pour la première phase de financement, grâce à différents mécanismes comprenant des subventions, des prêts concessionnels, des investissements et des instruments de partage des risques, notamment pour associer le secteur privé", ont indiqué les parties dans un communiqué. Ces sommes doivent être apportées "dans les trois à cinq ans à venir". L'accord, qui s'accompagne d'un volet d'assistance technique, doit notamment porter sur la transformation du système électrique, aujourd'hui très dépendant du charbon, "pour aider le pays à atteindre les objectifs ambitieux en matière d'émissions" que Johannesbourg a inscrits avant la COP dans sa nouvelle "contribution nationale," l'instrument d'engagement des pays dans le cadre de l'accord de Paris. "Le changement climatique est une menace existentielle pour tous et l'Afrique du Sud est engagée à prendre sa part dans la réduction des émissions mondiales. Ce partenariat est un tournant (...) la preuve que nous pouvons prendre des mesures ambitieuses pour le climat tout en accroissant notre sécurité énergétique, en créant des emplois et en profitant des opportunités d'investir, avec le soutien des pays développés", s'est félicité le président sud-africain Cyril Ramaphosa dans un communiqué diffusé par la présidence sud-africaine.