Angola: Lourenço investi par son parti pour briguer un second mandat

Par AFP

AFRICA RADIO

Le parti pouvoir en Angola depuis l'indépendance du pays en 1975 a choisi vendredi soir de réinvestir le président actuel du pays, Joao Lourenço, pour briguer un deuxième mandat lors des élections prévues en août prochain.

Le Mouvement populatire de libération de l'Angola (MPLA) l'a choisi à 98,4%, a constaté un correspondant de l'AFP, présent au congrès du parti. La semaine dernière, le principal parti d'opposition, l'Unita, avait réélu son président Adalberto Costa Junior, 59 ans, à sa tête à l'issue d'un congrès de trois jours dans la capitale, se positionnant ainsi comme le principal adversaire de Joao Lourenço, 67 ans. M. Lourenço a succédé en 2017 à Jose Eduardo dos Santos, maître absolu du pays pendant 38 ans, accusé d'avoir largement détourné les ressources nationales en favorisant sa famille et ses proches. Ce pays d'Afrique australe de 33 millions d'habitants est riche en ressources naturelles, mais une grande partie de sa population vit sous le seuil de pauvreté en dépit de la manne pétrolière. Ancien ministre de la Défense de Dos Santos, Lourenço avait surpris le pays en lançant une vaste opération "mains propres" contre ce clan. Au nom de la lutte contre la corruption, il a aussi écarté la garde rapprochée de son prédécesseur des instances dirigeantes du parti au pouvoir, des institutions et des entreprises publiques.