Côte d'Ivoire: accord sur "une trève sociale de cinq ans" dans le public

AFRICA RADIO

8 août 2022 à 17h06 par AFP

Le gouvernement ivoirien a conclu lundi avec les syndicats un accord de "trêve sociale de cinq ans" dans le secteur public en échange notamment de hausses de primes et du paiement d'arriérés de salaires aux fonctionnaires.

L'accord prévoit sur la période 2022-2027, "le paiement de 1.100 milliards de francs CFA (1,6 milliard d'euros) à 254.000 agents de l'Etat". Ces "efforts financiers absolument considérables (...) visent à l'apaisement du climat social et constituent une base indispensable (...) pour accélérer la transformation de notre économie", a déclaré le Premier ministre, Patrick Achi, lors de la cérémonie de signature de l'accord à Abidjan. De leurs côtés, les syndicats se sont engagés à "respecter la trêve sociale convenue pour la stabilité du pays, en privilégiant la voie du dialogue" a souligné Mamadou Soro, secrétaire général de la centrale syndicale Humanisme, l'un des signataires de l'accord. Cet accord prolonge celui de 2017-2022 d'un montant de 357 milliards FCFA (545 millions d'euros), signé à la suite d'un ample mouvement social en janvier 2017 dans la fonction publique. Les fonctionnaires de différents secteurs - enseignement, santé, énergie, forces de sécurité - s'étaient mis en grève pour exiger notamment des augmentations de salaires et le paiement d'arriérés. "J'ai noté, avec satisfaction, la volonté des organisations syndicales de privilégier le dialogue comme principal moyen de revendications sociales", a déclaré samedi le président Alassane Ouattara dans un discours prononcé à l'occasion de la fête de l'indépendance ivoirienne. Il avait à cette occasion annoncé une série de mesures en faveur des fonctionnaires, contenues dans l'accord de lundi.