Côte d’Ivoire : Apéro tourisme 225 édition 6, la formation et l’employabilité   des jeunes au centre des réflexions 

Apéro tourisme 225 édition 6, la formation et l’employabilité   des jeunes au centre des réflexions 

20 décembre 2022 à 5h58 par Ami Korobara Africa Radio

Les besoins des établissements touristiques en termes de main d’œuvre et l’employabilité des jeunes ont été les sujets au cœur de la 6e édition de Apéro tourisme 225 tenue le 16 décembre 2022 à Abidjan.

Depuis la mise en place du projet "Sublime Côte d’Ivoire" pour la période 2018- 2025, la Côte d’Ivoire envisage faire de l’industrie touristique et hôtelière son 3e pôle économique. Le pays ambitionne aussi de se hisser dans le top 5 des pays africains les plus visités. Pour atteindre ces objectifs, une main d’œuvre qualifiée est indispensable et de plus en plus recherchée par les complexes hôteliers qui se multiplient dans le pays.

 Quels sont les besoins réels des établissements touristiques en termes de mains d’ouvres ? Comment résoudre l’inadéquation entre la formation et l’employabilité des jeunes, ce sont des questions autour desquelles l’édition 6 de  "Apéro tourisme 225" a tourné le 16 décembre 2022 à la CGECI au plateau à Abidjan.

Pour répondre  à ces questions ,Guy Franck Codjo  conseiller du ministre du tourisme de Côte d’Ivoire,  Marie Pierre Akpo,Directrice des ressources humaines du Noom Hôtel et Seen Hotel Abidjan et Méké Méité, professeur des Universités du CAMES  ont été invité à une master class autour de la thématique "Adéquation, formation -emploi des jeunes  dans le secteur du tourisme en Côte d’Ivoire». Le constat demeure : il est ressorti des échanges que de nombreux diplômés sortis des écoles et instituts de formations touristiques et hôteliers ne répondent pas directement aux besoins des établissements.

Pour éviter le double « chagrin qui s’ensuit pour les établissements touristiques et hôtéliers et des jeunes eux-mêmes,  les intervenants ont préconisé une recette traditionnelle : maintenir la motivation, se former aux nouveaux outils et techniques du secteur touristique, mais également s’imprégner des informations relatives aux métiers touristiques pour avoir les compétences indispensables.

Guy Franck Kodjo au nom du ministère du tourisme a affirmé que le ministère conscient de cette carence compte remédier à la problématique d’employabilité des jeunes dans le secteur touristique « Nous allons prendre la formation en main, nous allons réunir tous les acteurs et proposer des solutions".

Mamadou Touré, Ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’insertion Professionnelle et du Service Civique lors de son discours à encourager les jeunes à accepter de s’adapter à des formations secondaires et embrasser des métiers touristiques et hôteliers qui ont une forte demande et sont des métiers d’avenir. Selon le ministre, le tourisme de croisière présente un besoin de 100 .000 travailleurs. « Le secteur du tourisme est l’une des grandes priorités du gouvernement ivoirien, c’est un secteur qui présente une niche d’opportunités et notre objectif est de former 5 .000 jeunes chaque année" a-t-il souligné.

Cette sixième édition a été également marquée par la formation et la remise de certificats à 300 jeunes formés plutôt avant la master class.