Côte d'Ivoire: le parti de Gbagbo se dit "acteur majeur" un an après sa création

AFRICA RADIO

13 octobre 2022 à 15h36 par AFP

Le mouvement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, le Parti des peuples Africains-Côte d'Ivoire (PPA-CI), s'est félicité jeudi d'être devenu "un acteur politique majeur" un an après sa création, assurant vouloir participer "à toutes les élections" en tant que formation de l'opposition.

Un an après son existence, le PPA-CI constitue déjà un acteur politique majeur", a estimé lors d'un point de presse à Abidjan Justin Koné Katinan, porte-parole du parti qui se veut "démocratique et souverainiste". Ce mouvement "panafricain de gauche", lancé par l'ex-président ivoirien le 17 octobre 2021, compte aujourd'hui 18 députés à l'Assemblée nationale. "Notre parti progresse très bien", a ajouté M. Katinan, évoquant "un bilan radieux à l'an 1", sans toutefois donner le nombre de ses adhérents. L'objectif est désormais de "nous battre pour que dans chaque coin et recoin de la Côte d'Ivoire, notre parti soit représenté", a indiqué le porte-parole, qui a aussi plaidé pour que le PPA-CI soit représenté au sein de la Commission électorale indépendante (CEI). "Nous allons participer à toutes les élections" à venir - régionales et municipales de 2023, puis présidentielle de 2025 - a-t-il martelé, assurant que le parti "entend jouer pleinement son rôle d'opposant" au pouvoir du président Alassane Ouattara. Après son retour en Côte d'Ivoire en juin 2021, une fois acquitté par la justice internationale qui le jugeait pour crimes contre l'humanité dans la sanglante crise post-électorale de 2010, M. Gbagbo a abandonné le parti qu'il avait fondé, le Front populaire ivoirien (FPI), à son ex-Premier ministre Pascal Affi N'Guessan. Il a lancé un nouveau mouvement "pour ancrer la démocratie en Côte d'Ivoire", pays dirigé par Alassane Ouattara depuis 2020, a rappelé le porte-parole du PPA-CI. Interrogé pour savoir si Laurent Gbagbo, 77 ans, serait candidat à la présidentielle de 2025, le porte-parole a répondu: "le souhait des militants est qu'il soit candidat. Au moment opportun, il nous dira ce qu'il veut". L'opposition ivoirienne compte par ailleurs le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-président Henri Konan Bédié, et le nouveau parti de l'ex-Première dame, Simone Gbagbo, qui a lancé en août dernier le Mouvement des générations capables (MGC). Les résultats du PPA-CI aux élections municipales et régionales de 2023 seront un premier indicateur du poids politique que pèse encore M. Gbabgo en Côte d'Ivoire.

Voir aussi