Egypte: 3,75 mds d'euros pour la première ligne de train à grande vitesse

1er septembre 2021 à 18h21 par AFP

AFRICA RADIO

L'Egypte a signé mercredi un contrat de 3,75 milliards d'euros avec un consortium emmené par Siemens pour la construction de sa première ligne de train à grande vitesse, reliant la Mer rouge à la Méditerranée.

La télévision d'Etat a rapporté la signature d'un document prévoyant "l'élaboration, la mise en oeuvre, l'approvisionnement et la maintenance durant 15 ans de la première ligne du réseau de trains électriques à grande vitesse" entre les villes de Marsa Matrouh (nord) et d'Aïn Soukhna (est) sur 660 km. Le projet sera exécuté par le ministère des Transports et un consortium d'entreprises égyptiennes et allemandes, emmené par Arab Contractors, Orascom et Siemens, d'après la même source. En février, le ministère avait annoncé la fin des travaux préliminaires du projet qui devrait se terminer en 2023. La ligne passera par 21 gares dont la ville côtière d'Alexandrie et la nouvelle capitale administrative, située à 45 kilomètres à l'est du Caire. Depuis son élection en 2014, le président Abdel Fattah al-Sissi a lancé plusieurs méga-projets dont celui de la nouvelle capitale, du train à grande vitesse et d'autres infrastructures, considérés comme la vitrine du "développement" du pays. En 2019, les autorités avaient déjà signé un contrat d'une valeur de 3,8 milliards d'euros avec un consortium mené par l'entreprise canadienne Bombardier pour la construction de deux lignes de monorail qui relieront pour la première, Le Caire et la nouvelle capitale et pour la seconde, Guizeh et la Ville du 6 octobre, deux faubourgs du Caire. bam/hha/sbh/esp [object Object] [object Object]