Flambée des carburants: près de 200 M EUR d'aide pour les transporteurs marocains

AFRICA RADIO

23 mars 2022 à 18h06 par AFP

Les transporteurs routiers marocains, qui ont observé une grève pour dénoncer la flambée des carburants liée à la guerre en Ukraine, vont bénéficier d'une subvention exceptionnelle d'un montant total de près de 200 millions d'euros, selon le gouvernement et les médias.

"Par ce soutien, le gouvernement vise à accompagner les professionnels du secteur du transport routier, à travers l'atténuation des impacts de la hausse des prix du carburant (...) causée par l'augmentation continue des prix à l'international", a indiqué un communiqué officiel publié mercredi. Cette aide directe concerne quelque 180.000 véhicules et s'échelonne de 1.000 dirhams (93 euros) pour la catégorie de véhicules la plus basse à 1.600 dirhams (150 EUR) pour les taxis et 7.000 dirhams (655 EUR) pour les autocars. L'enveloppe globale représente un montant de deux milliards de dirhams (187 millions d'euros), a précisé le site d'information Médias24. L'ensemble des transporteurs "pourront bénéficier de ce soutien à partir de la première semaine d'avril" via un portail dédié, ajoute le communiqué, précisant que les inscriptions sont ouvertes dès ce mercredi. Les prix à la pompe atteignent désormais des niveaux record, avec le sans-plomb mercredi à plus de 14,20 dirhams (1,33 EUR) et le gazole frôlant les 12 dirhams (1,12 EUR). Plusieurs syndicats du transport routier avaient observé une grève de cinq jours début mars, exigeant le plafonnement du tarif des carburants et des marges des distributeurs d'hydrocarbures. L'escalade des prix dans ce pays d'Afrique du Nord ne touche pas seulement les carburants mais aussi des denrées alimentaires, ce qui a déclenché un mouvement de mécontentement contre la vie chère même s'il reste pour l'heure limité. La banque centrale marocaine s'est inquiétée mardi de l'accélération de la hausse des cours des produits énergétiques depuis le déclenchement du conflit en Ukraine et l'imposition de sanctions, occidentales contre la Russie. Le baril de pétrole de Brent, référence de l'or noir en Europe, est repassé mercredi au-dessus de la barre des 120 dollars.