L'Ouganda veut rassurer les touristes malgré l'épidémie d'Ebola

AFRICA RADIO

15 novembre 2022 à 20h51 par AFP

Le président ougandais Yoweri Museveni a tenté mardi de rassurer les touristes voulant visiter ce pays d'Afrique de l'Est, assurant que l'épidémie d'Ebola était dorénavant sous contrôle.

Depuis les premiers cas d'Ebola dans le district de Mubende (centre) le 20 septembre, l'épidémie s'est propagée dans le pays, notamment la capitale Kampala, faisant au total 55 morts sur l'ensemble du territoire, selon les autorités ougandaises. Mais le président Museveni a toujours écarté un confinement national. "J'ai été informé que des touristes avaient annulé leur visite en Ouganda, reporté des réservations d'hôtel et que des conférences internationales avaient été annulées. C'est malheureux et inutile", a-t-il déclaré mardi dans un message. Selon lui, Ebola ne touche que six des 146 districts du pays. "Je voudrais rassurer les touristes, la communauté internationale, les organisateurs de conférence. Le gouvernement a mis en place les mesures pour contrôler l'épidémie d'Ebola", a-t-il insisté. Le 5 novembre, le gouvernement a prolongé les mesures de confinement prises à la mi-octobre dans les districts de Mubende et de Kassanda, dans le centre du pays. Les mesures incluent un couvre-feu nocturne, interdiction des voyages privés et fermeture des lieux publics comme les marchés, les bars et les églises. Le 8 novembre, le gouvernement avait avancé la fin de l'année scolaire de deux semaines. Elle est désormais fixée au 25 novembre en Ouganda. La ministre de l'Education, Janet Museveni, qui est également l'épouse du président Museveni, avait alors indiqué que 23 cas de contamination avaient été recensés chez des enfants, dont huit sont morts, et 16 autres avaient été mis en quarantaine au 4 novembre. Ebola est une fièvre hémorragique virale souvent mortelle. La maladie doit son nom à une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où elle a été découverte en 1976. Le virus n'avait plus été repéré dans ce pays d'Afrique de l'Est depuis 2019 La transmission humaine se fait par les fluides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements et diarrhées.

Voir aussi