Le Nigeria assouplit ses restrictions sur les retraits en liquide, sous la pression populaire

AFRICA RADIO

22 décembre 2022 à 7h21 par AFP

Deux semaines après avoir imposé des plafonds pour le retrait hebdomadaire de liquidités, la banque centrale du Nigeria a dû les relever significativement face au mécontentement de la population.

La banque centrale a reconnu dans un communiqué mercredi "le rôle vital joué par le liquide pour soutenir les communautés rurales et défavorisées et s'assurera d'une approche inclusive dans sa transition vers une société sans cash". La Banque Centrale du Nigeria avait décidé d'imposer ces plafonds pour limiter l'utilisation de liquide dans l'économie. Elle s'était notamment inquiété de la contrefaçon de billets, du volume de liquide hors du système bancaire et des montants colossaux des rançons versées à des bandits et kidnappeurs. "La limite maximale de retrait hebdomadaire tous moyens confondus pour les individus et les entreprises devra être respectivement de 500.000 nairas (1.049 euros) et 5 millions de nairas", a indiqué la banque centrale dans son communiqué mercredi. Le 6 décembre, l'institution avait drastiquement réduit le plafond hebdomadaire de retrait de liquide pour les individus, qui était passé du jour au lendemain de 2,5 millions de nairas à 100.000 nairas. Pour les sociétés, le plafond était passé de 3 millions par jour à 500.000 nairas par semaine. La décision avait provoqué la colère des Nigérians qui utilisent beaucoup de liquide pour les affaires, notamment dans l'économie informelle où ils sont nombreux à ne pas avoir de comptes bancaires. L'institution a également lancé de nouveaux billets de 200, 500 et 1.000 nairas.