Les pays d'Afrique australe où le Covid flambe depuis Omicron

Par AFP

AFRICA RADIO

Depuis la détection en novembre du variant Omicron en Afrique du Sud, le continent africain - aux capacités de dépistage inégales - est frappé par une très forte hausse des cas détectés de Covid.

Johannesburg (AFP)

Face à cette nouvelle vague de pandémie, le Sud est le plus durement touché: voici la situation dans quelques pays d'Afrique australe. 

- Afrique du Sud 

Avec Omicron, l'Afrique du Sud reste de loin le pays africain le plus touché par le virus.Le pays a recensé le plus grand nombre de cas ces sept derniers jours avec 122.870 contaminations, selon un décompte de l'AFP à partir de chiffres officiels.

Le nombre de tests qui arrivent dans les laboratoires a explosé ces dernières semaines et le taux de positivité est le plus haut jamais atteint (28,9%). Le pays qui enregistrait jusqu'à 20.000 nouveaux cas par jour en moyenne en juillet, tourne actuellement autour de 17.000.Seuls les décès n'ont pas connu d'augmentation significative jusqu'ici, la plupart des patients présentant de faibles symptômes à ce stade. 

Le gouvernement, qui lutte contre un rejet du vaccin notamment chez les jeunes, a annoncé une troisième dose du vaccin Pfizer accessible dès janvier. Les scientifiques planchent encore sur l'efficacité des vaccins contre le variant aux nombreuses mutations. 

Seul un quart des Sud-Africains sont entièrement vaccinés, mieux qu'ailleurs sur le continent mais loin derrière le reste du monde.

- Lesotho

Le petit royaume montagneux, enclavé dans le territoire sud-africain, est le pays du monde où les contaminations ont cru le plus vite ces sept derniers jours: 425% d'augmentation, hors micro-états et parmi les pays ayant enregistré au moins 50 cas pour 100.000 personnes. 

De quelques cas par jour début novembre, les chiffres ont bondi à 1.133. 

Les restrictions sanitaires ont aggravé la pauvreté dans ce pays parmi les 30 plus déshérités au monde et qui importe d'Afrique du Sud 85% des biens qu'il consomme. 

- Zimbabwe 

Couvre-feu, quarantaine, preuve de vaccination pour entrer dans les bars: le retour de sévères restrictions dans la foulée de la découverte d'Omicron n'a pas empêché une forte hausse des infections. 

Le Zimbabwe est le deuxième pays au monde où les contaminations augmentent le plus vite et atteint des records avec 4.300 nouveaux cas par jour ces sept derniers jours. 

Comme ailleurs, cette augmentation n'est pour le moment pas accompagnée d'une hausse des décès et la pression reste supportable pour un système de santé aux abois dans un pays au bord de l'effondrement économique, avant même le Covid. 

- Eswatini

Dans la dernière monarchie absolue d'Afrique, les queues s'allongent devant les sites de dépistage.Eswatini est désormais le pays avec le plus fort taux d'incidence en Afrique australe: 488 cas pour 100.000 personnes ces sept derniers jours. 

Le petit pays a battu son record de contaminations avec 5.658 cas enregistrés du 7 au 13 décembre.

Environ un quart de la population d'1,2 million, dont les deux tiers vit sous le seuil de pauvreté, est vacciné.Une grande partie ne croit pas au vaccin et privilégie la médecine traditionnelle.Les masques sont rarement portés en zone rurale malgré la menace d'arrestation. 

- Namibie

Il y a un mois, la Namibie enregistrait quelques dizaines de cas par semaine.Aujourd'hui c'est le 3e pays au monde où les contaminations augmentent le plus rapidement par rapport à sa population, +327% au cours des sept derniers jours (3.169 cas).

Les autorités sont confrontées à un fort rejet du vaccin et seuls 12,1% des 2,4 millions de Namibiens sont complètement vaccinés.

Des dizaines de milliers de vaccins ont récemment été détruits, périmés avant d'avoir pu être utilisés alors que le continent est en retard pour immuniser sa population d'1,2 milliard. 

- Bostwana

Le pays a signalé quatre cas Omicron détectés le 11 novembre, sur des tests PCR positifs de "diplomates européens" quittant le pays.Mais n'a publié depuis que très peu de données.