Libération d'un otage allemand détenu au Sahel depuis 2018

AFRICA RADIO

10 décembre 2022 à 12h21 par AFP

L'humanitaire allemand Jörg Lange, âgé de 63 ans, a été libéré après avoir été otage pendant quatre ans et demi au Sahel, a annoncé samedi son ONG, Help.

"Nous sommes très soulagés et reconnaissants que notre collègue Jörg Lange, après plus de quatre ans et demi, puisse retourner auprès de sa famille", écrit la directrice générale de Help, Bianca Kaltschmitt, dans un communiqué. L'ONG "remercie vivement toutes les personnes qui ont contribué à cette libération ou qui l'ont soutenue, en particulier la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères, la police criminelle, ainsi que les autorités et des amis au Mali, au Niger et dans les pays voisins". D'après l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, c'est grâce aux services secrets marocains et à leurs contacts avec des groupes djihadistes dans le Sahel que cette libération a pu avoir lieu. M. Lange aurait été rapatrié en Allemagne à bord d'un avion de l'armée, ajoute Der Spiegel. Interrogé par l'AFP, le gouvernement allemand n'a pas souhaité faire de commentaire. Jörg Lange avait été enlevé le 11 avril 2018 dans l'ouest du Niger par des hommes armés à moto près d'Ayorou, dans une région frontalière du Mali en proie à des attaques jihadistes récurrentes. Son chauffeur nigérien avait été libéré peu de temps après. Selon la presse allemande, Jörg Lange aurait été vendu après son enlèvement au groupe jihadiste "Etat islamique dans le Grand Sahara"(EIGS). Au moins quatre otages occidentaux sont encore détenus au Sahel, selon un décompte ne recouvrant que les cas rendus publics par leur entourage ou leur gouvernement : le Français Olivier Dubois, enlevé le 5 mai 2021, l'Américain Jeffery Woodke (14 octobre 2016), l'Australien Arthur Kenneth Elliott (15 janvier 2016) et le Roumain Iulian Ghergut (4 avril 2015). Un autre Allemand, le père Hans-Joachim Lohre, dont on est sans nouvelles depuis fin novembre est largement considéré comme ayant été enlevé, bien qu'aucune revendication n'ait été rapportée.