Accord pour rapatrier les 800 passagers bloqués aux Comores

Par La rédaction

PARIS (AFP)

Un accord a été trouvé pour rapatrier en France les quelque 800 passagers franco-comoriens bloqués depuis début août à Moroni, en raison d'un contentieux entre leur voyagiste français France Comores Voyages et la compagnie Air Madagascar, a annoncé le gouvernement français jeudi.

"Le ministère des Transports comorien, le ministère des Transports malgache et la compagnie Air Madagascar" ont signé, "avec le secrétariat d'Etat chargé des Transports français, un accord engageant Air Madagascar à rapatrier les passagers bloqués d'ici la fin août", a indiqué le secrétariat d'Etat dans un communiqué, sans plus de précision sur les termes de l'accord.

Le blocage des passagers découlait du "non-respect des engagements contractuels de l'agence France Comores Voyages envers Air Madagascar", à savoir le non-paiement des factures pour les rotations des appareils Air Madagascar affrétés par le voyagiste entre la France et les Comores, avait expliqué dans la journée une porte-parole de la compagnie aérienne malgache.

De son côté, un partenaire du voyagiste, Mohamed Saïd, avait affirmé à l'AFP que la compagnie avait surestimé ses capacités.Elle n'a pas pu, selon lui, assurer un vol le 5 juillet au départ de Marseille tout en faisant partir des passagers depuis Paris.

L'agence de Marseille avait alors décidé de ne pas s'acquitter de factures d'un montant total de 70.000 euros afin de rembourser en totalité les passagers mécontents qui ont assiégé l'agence.

La compagnie a alors annulé les vols retour prévus les 2 et 9 août, laissant en souffrance environ 800 passagers partis fin juin et courant juillet, soit par Air Madagascar soit par Aéropostale.

Dans l'après-midi, Mohamed Saïd avait dénoncé auprès de l'AFP "la prise en otages des passagers": "heureusement, ce ne sont pas des touristes lambda, ils sont pour la plupart là-bas pour des raisons familiales et ont donc pu trouver des solutions d'hébergement", avait-il précisé.

Une réunion était organisée jeudi après-midi au ministère des Transports pour trouver une solution de rapatriement à ces passagers.

Outre l'accord signé, "l'Union des Comores et la France ont également convenu d'accorder des droits de trafic à Air Madagascar sur une durée de six mois pour opérer des liaisons directes entre Moroni et la France, prolongeant une solution mise en oeuvre cet été pour améliorer la desserte de ces îles depuis la France", a indiqué le secrétariat d'Etat.

La France compte une importante communauté comorienne, endeuillée l'an passé par l'accident d'un avion de la compagnie Yemenia.

L'avion s'était abîmé en mer dans la nuit du 29 au 30 juin 2009 peu avant l'atterrissage, au large de Moroni.Sur les 153 occupants, 66 étaient de nationalité française.Seule une adolescente de 14 ans avait survécu.