Algérie/Covid: appel aux médias à "ne pas se concentrer sur les nouvelles négatives"

29 juillet 2021 à 17h46 par AFP

AFRICA RADIO

L'Autorité algérienne de l'audiovisuel a appelé les médias à "éviter de se concentrer excessivement sur les nouvelles négatives" dans leur couverture de la crise sanitaire, au moment où l'Algérie connaît une flambée des cas de Covid-19.


Dans un communiqué, l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a invité mercredi soir les responsables des chaînes télévisées à "s'acquitter de leurs missions envers les téléspectateurs, en évitant de se concentrer excessivement sur les nouvelles négatives et les histoires tragiques liées à la contamination au Covid-19".De telles informations ne peuvent que "semer la crainte, la hantise et le désespoir au sein de la société, et la situation devient encore plus difficile à traiter", explique l'ARAV.L'Autorité juge indispensable de "respecter les règles professionnelles, faire preuve de pondération dans la couverture, et d'exactitude dans la diffusion des informations ou des images", notamment lorsque les réseaux sociaux "constituent une source principale d'information".Le pays le plus peuplé du Maghreb (44 millions d'habitants) doit faire face à une forte hausse des cas quotidiens de contamination, avec la multiplication des variants Delta et Alpha.Depuis le début de l'épidémie début février, 168.668 contaminations et 4.189 décès ont été --officiellement-- recensés. Le record quotidien d'infections a été battu de nouveau mercredi, avec 1.927 cas, selon le ministère de la Santé.Le nombre des infections des dernières 24 heures a toutefois chuté jeudi, sans explication, avec 1.537 cas, soit près de 400 de moins que la veille.Mais les chiffres officiels --celui des décès en particulier-- ne reflèteraient pas la réalité, d'après des témoignages de certains professionnels de la santé rapportés par des médias.En outre, certains grands hôpitaux manquent d'oxygène en raison notamment de problèmes de gestion des stock et de distribution.Face à cette troisième vague de la pandémie en Algérie, les autorités ont sévèrement durci dimanche les mesures visant à lutter contre le virus. Ils ont ainsi notamment interdit l'accès à certaines plages et promis d'accélérer la campagne de vaccination qui a pris du retard.bur-agr/all