Au Nigeria, les parents, émus mais furieux, retrouvent enfin leurs filles libérées

AFRICA RADIO

3 mars 2021 à 18h53 par AFP

Les autorités locales ne s'attendaient pas à un tel accueil à Jangebe, où près de 300 adolescentes ont été ramenées après quatre jours de captivité: les villageois, soulagés mais furieux de l'insécurité persistante dans le nord du Nigeria, ont attaqué le convoi officiel.