Au Soudan du Sud, "il n'y a rien à reconstruire", dit le président Kiir

Par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP) - (AFP)

Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a appelé la communauté internationale à l'aide vendredi à l'ONU, soulignant que son pays était dans un tel état de pauvreté qu'il n'y avait "rien à reconstruire" après des décennies de conflit.

"La République du Soudan du Sud a un besoin crucial de toute l'aide dont elle peut bénéficier", a déclaré M. Kiir lors de la première allocution du président du tout nouveau pays devant l'Assemblée générale des Nations unies.

"Dans la plupart des cas, après un conflit, les pays touchés s'attachent à reconstruire.Pour nous, ça n'est pas le cas.Avant que la guerre ne fasse des ravages, notre pays n'avait déjà rien à reconstruire", a-t-il expliqué.

Le Soudan du Sud, admis à l'ONU en juillet, moins d'une semaine après son indépendance, est incapable "de produire quoi que ce soit" à destination de sa population.Mais, a noté Salva Kiir, le pays espère pouvoir affecter les gains de ses "ressources abondantes" -- provenant du pétrole -- pour développer son économie.

Pour que le pays puisse prospérer, il devra toutefois en priorité normaliser ses relations avec son ancien ennemi, le Soudan, a jugé le président.

Tout en assurant que le Soudan du Sud "n'interviendra(it) pas dans les conflits internes à la République du Soudan", M. Kiir a demandé à Khartoum de résoudre les contentieux frontaliers et ceux touchant à l'utilisation par le Sud des pipelines du Nord.

Le Soudan du Sud renferme les trois-quarts des réserves de pétrole cumulées des deux pays.Quelque 95% de ses revenus proviennent du pétrole.