Bénin: des opposants demandent l'annulation du vote dans une région du Nord

17 mars 2011 à 14h50 par La rédaction

COTONOU (AFP)

Plusieurs centaines de militants de l'Union fait la nation (UN, opposition) ont réclamé le rejet des votes d'une région du nord du Bénin à la présidentielle de dimanche pour violation des dispositions légales et entamé mercredi un sit-in devant la Commission électorale à Cotonou.

Des camions sont arrivés de la région du Borgou (nord) transportant des cantines contenant les résultats du vote vers la Commission électorale nationale autonome (Cena).Ces cantines, selon l'opposition, "devraient être sous scellés (mais) ne le sont pas.Nous protestons contre cet état de choses", a déclaré à l'AFP Luc Vodouhè, responsable de la communication de l'UN.

"Nous exigeons de la Cena des explications claires en ce qui concerne ces faits.Il va falloir qu'elle donne un traitement conséquent à notre requête sinon nous ne quitterons pas ces lieux", a-t-il ajouté.

Selon la loi électorale, toute les cantines contenant les procès verbaux de dépouillement doivent être gardées sous scellés, lors du transfert des lieux de dépouillement à la Cena qui, seule, est habilitée à les ouvrir en présence de tous ses membres.

"Ces allégations sont totalement fausses et elles ne sont fondées sur aucun fait réel.Les cantines dont il est question, ne sont même pas encore déchargées des camions, comment ont-ils fait pour savoir qu'elles ne sont pas scellées ? C'est un faux problème", a répondu Honorat Adjovi, porte-parole de la Cena.

Mardi, le porte-parole du candidat président Boni Yayi, se basant sur des chiffres compilés par sa direction de campagne, a déclaré que le président sortant arrivait en tête du premier tour de la présidentielle et qu'il n'y aurait pas de second tour.

Le Bénin a utilisé pour la première fois un processus d'inscription sur les listes électorales informatisé.

Un peu plus de 3,5 millions d'électeurs ont été appelés aux urnes dimanche pour départager 14 candidats, dont l'actuel président dont le mandat s'achève le 6 avril.