Burkina: "je vais bien", assure Compaoré face aux rumeurs sur sa santé

14 mai 2013 à 16h44 par La rédaction

OUAGADOUGOU (AFP) - (AFP)

"Je vais bien": le président burkinabè Blaise Compaoré, âgé de 62 ans et au pouvoir depuis 1987, a voulu couper court mardi aux rumeurs alarmantes qui ont couru ces derniers jours sur son état de santé.

"Je ne suis pas mon propre docteur malheureusement, mais je pense que je vais bien", a-t-il déclaré devant la presse à Ouagadougou.

Au cours des derniers jours, certains titres de la presse burkinabè se sont livrés à des commentaires et spéculations sur l'état de santé du chef de l'Etat, apparu les traits tirés en plusieurs occasions.La rumeur de son décès avait même circulé lundi dans tout Ouagadougou.

Alors que les départs du président Compaoré pour l'étranger ne donnent jamais lieu à une couverture médiatique, les journalistes avaient cette fois été convoqués mardi au salon d'honneur de l'aéroport de la capitale pour le voir.Médiateur régional dans la crise malienne, il se rend à Bruxelles pour participer mercredi à une réunion de donateurs sur le Mali.

"C'est vrai qu'au mois de mars j'avais quitté (le pays, ndlr) sans signal, mais c'est parce que j'avais besoin d'aller prendre de l'air un peu en montagne.J'ai fait cinq jours effectivement +caché+ dans les montages au nord de l'Italie et au sud-est de la France, je crois que cela a amené à l'époque des commentaires", a-t-il dit, ironisant sur les représentants de la presse qui sont à la fois "journalistes, médecins et tout".

"Mais je pense que je me porte bien, et si je dois disparaître j'ai préparé un projet de communiqué", a-t-il glissé, provoquant l'hilarité de l'assistance.

Le régime de Blaise Compaoré, installé après un coup d'Etat en 1987, avait failli être emporté au premier semestre 2011 par une vague de mutineries et de manifestations populaires.Son dernier mandat doit s'achever en 2015, mais ses partisans souhaitent une révision constitutionnelle pour lui permettre de se représenter.L'intéressé garde le mystère sur ses intentions.