Burkina: le Premier ministre Dabiré reconduit après l'élection de Kaboré

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré, qui avait démissionné après la réélection du président Roch Marc Christian Kaboré, a été reconduit à son poste, a annoncé mardi à la télévision nationale, le secrétaire général du gouvernement Stéphane Sanou.

"Le président du Faso, vu la constitution, décrète: M. Christophe Joseph Marie Dabiré est nommé Premier ministre", a déclaré le secrétaire général. "J'ai décidé ce mardi de renouveler ma confiance à Christophe Marie Dabiré au poste de Premier Ministre. Je l'assure de mon plein soutien et lui adresse mes félicitations et mes voeux de succès", a écrit dans la foulée, sur son compte Twitter, le président Kaboré. En poste depuis janvier 2019, M. Dabiré, économiste et ancien commissaire chargé du Commerce, de la Concurrence et de la Coopération de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), avait adressé sa démission et celle du gouvernement le 28 décembre, au lendemain de l'investiture du président Kaboré, réélu pour un second mandat, suivant ainsi la procédure habituelle après des législatives (couplées à la présidentielle). Le président Kaboré a été réélu au premier tour pour un second mandat le 22 novembre. Aux élections législatives, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti présidentiel) a obtenu 56 sièges sur 127 à l'Assemblée nationale, qu'il contrôle avec des petits partis alliés. Le président sortant de l'Assemblée, Alassane Bala Sakandé, un proche du président Kaboré, avait également été reconduit.Pays pauvre et enclavé d'Afrique de l'Ouest de 20,5 millions d'habitants, le Burkina Faso est en proie depuis 2015 à des attaques jihadistes récurrentes qui ont fait au moins 1.200 morts et un million de déplacés internes.Lundi, au moins six personnes, dont deux supplétifs civils des forces de sécurité burkinabè dans la lutte antijihadiste ont été tuées lors d'une attaque dans le nord du pays, près de la frontière malienne. Le président Kaboré a promis de ramener "la sécurité et la stabilité" dans le pays pour son second et dernier mandat.