Cameroun: militant de la cause homosexuelle tué, Paris "consterné"

Par La rédaction

Yaoundé (AFP)

La France a exprimé jeudi sa "consternation" après "le meurtre" atroce d'un journaliste et militant de la cause homosexuelle au Cameroun, retrouvé mort lundi à Yaoundé après avoir été torturé.

"Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce crime, et que ses auteurs soient traduits en justice", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Philippe Lalliot. 

Eric Lembembe a été retrouvé mort à son domicile à Yaoundé, après avoir subi de nombreuses tortures, a annoncé mardi l'organisation Human Rights Watch (HRW)."Selon l'un de ses amis, le cou et les pieds de Lembembe ont été brisés, et son visage, ses mains et ses pieds ont été brûlés avec un fer à repasser", a rapporté HRW.

Eric Lembembe était un militant reconnu au Cameroun où l'homosexualité est passible de cinq années d'emprisonnement, et il était "un proche collaborateur de HRW", a rappelé l'organisation.

De nombreuses ONG dénoncent régulièrement les arrestations et emprisonnements de personnes homosexuelles au Cameroun, de même que les nombreuses pressions et menaces à l'égard des défenseurs de leurs droits.