Chypre: les victimes sont des travailleurs égyptiens, selon Le Caire

Par AFP

AFRICA RADIO

Le ministère des Affaires étrangères égyptien a confirmé dimanche que quatre travailleurs Egyptiens avaient péri dans le vaste incendie qui a ravagé le flanc sud du massif forestier du Troodos, sur l'île de Chypre.

Quatre corps carbonisés ont été découverts à proximité du village d'Odos, dans le district de Larnaca (sud), avait indiqué auparavant le ministre chypriote de l'Intérieur, Nicos Nouris, à des journalistes."L'ambassade d'Egypte à Nicosie a été informée par les autorités chypriotes concernées du décès de quatre ressortissants égyptiens qui travaillaient à Chypre dans l'incendie" qui ravage depuis samedi le principal poumon vert du petit pays de l'Union européenne, selon un communiqué du ministère.L'incendie, qui a dévoré 55 km2 de forêt, est le "plus vaste" qu'ait connu Chypre "depuis 1974", date de la partition de l'île après l'invasion de la partie nord par l'armée turque en réaction à un coup d'Etat de nationalistes chypriotes-grecs qui souhaitaient la rattacher à la Grèce, a estimé dans un Tweet le président Nikos Anastasiades, déplorant "une tragédie".Situé dans le sud-est du bassin méditerranéen, Chypre connaît de fréquents feux de forêt durant la longue période de sècheresse estivale, qui court traditionnellement de juin à octobre, sous des températures caniculaires.L'île méditerranéenne est confrontée à une hausse persistante des températures et à des épisodes de sécheresse de plus en plus marqués depuis la fin du XXe siècle.Ces derniers jours, les températures ont largement dépassé les 40 degrés dans l'intérieur de l'île. Quant aux précipitations, elles ont été quasi inexistantes depuis la mi-avril.