Côte d'Ivoire: Soro appelle à "la révolution" comme en Egypte et en Tunisie

Par La rédaction

DAKAR (AFP)

Guillaume Soro, Premier ministre d'Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu à l'étranger, a appelé jeudi les Ivoiriens à "s'organiser pour construire la révolution" comme en Egypte et en Tunisie pour chasser du pouvoir le président sortant Laurent Gbagbo.

"Le peuple de Côte d'Ivoire doit faire sa révolution.Il ne doit pas attendre la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest) et l'UA (Union africaine).Il doit prendre son destin en main et chasser Gbagbo du pouvoir", a déclaré M. Soro au cours d'une conférence de presse à Dakar.

"Je demande aux Ivoiriens de se concerter dans les villages et les villes et construire la révolution.L'UA et tout ça, c'est trop long.En Egypte et en Tunisie, est-ce qu'il y avait l'UA?", s'est demandé Guillaume Soro, en référence à la chute des régimes des présidents égyptien Hosni Moubarak et tunisien Zine El Abidine Ben Ali.

"Ne demandez pas aux Ivoiriens de renoncer à la révolutuion qui a forcément un coût" humain, a-t-il estimé.

Evoquant l'asphysie financière de la Côte d'Ivoire, il a dégagé la responsabilité du camp Ouattara."C'est Gbagbo qui occupe la BCEAO (Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest) à Abidjan.Pourquoi on accuserait M. Ouattara qui est reclus à l'hôtel du Golf ?" à Abidjan.

"C'est Gbagbo qui occasionne la fermeture des banques.Je ne vois pas pourquoi on accuserait un président de la République encerclé par les chars de Gbagbo", a dit Guillaume Soro.