CôteIvoire/Droitshomme: l'ONU va lancer une enquête sur les violations

25 mars 2011 à 11h39 par La rédaction

GENEVE (AFP)

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a décidé vendredi de créer une commission d'enquête internationale indépendante sur les violations commises depuis la présidentielle de fin novembre 2010 en Côte d'Ivoire, menacé de guerre civile.

Une résolution en ce sens, initiée par le groupe des pays africains, a été adoptée par consensus des 47 membres du Conseil au dernier jour de sa 16ème session.

Le document demande "de mettre en place une commission d'enquête internationale et indépendante, nommée par le Président du Conseil (...) afin de mener des investigations sur les faits et les circonstances concernant des allégations de sérieux abus et violations des droits de l'homme commis en Côte d'Ivoire suite à la présidentielle du 28 novembre".

Il s'agit, ajoute-t-il, "d'identifier les responsables de ces actes et de les traduire en justice".

Appelant les Ivoiriens à collaborer avec les experts onusiens, il réclame en outre que les conclusions de cette enquête soient présentées lors de la prochaine session du Conseil, en juin.

La résolution appelle encore à la cessation immédiate des violences, notamment contre les femmes et condamne fermement toutes les "atrocités" commises.

Les membres du Conseil y rappellent également leur soutien au candidat Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de la présidentielle par la communauté internationale, face au président sortant Laurent Gbagbo qui refuse de quitter le pouvoir.

Selon les dernières données de l'ONU, les violences post-électorales ont provoqué la mort de plus de 460 personnes depuis début décembre.

Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a estimé vendredi qu'"il pourrait y avoir jusqu'à un million de personnes rien qu'à Abidjan qui ont été déplacées" ou ont fui leurs maisons par crainte de la guerre.