Darfour: la Minuad s'inquiète des combats entre tribus

11 novembre 2013 à 20h10 par La rédaction


Khartoum (AFP)

La mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) s'est dite lundi "profondément inquiète" après les récents combats à l'artillerie lourde entre tribus dans la région.

Des sources au sein des deux tribus arabophones Taïsha et Salamat ont affirmé à l'AFP tard dimanche que des milices tribales utilisaient des roquettes et de l'artillerie lourde dans ces combats qui se déroulent sur une large bande au sud-ouest du Darfour.

"La Minuad est profondément inquiète de l'escalade des combats entre tribus", a déclaré un porte-parole, Ashraf Eissa, après que que la mission a reçu des informations sur des violences entre les tribus Salamat, Taïsha et Misseriya.

"Le nombre de victimes n'a pas été confirmé", a précisé le porte-parole.

Les Salamat affrontent de façon récurrente les Misseriya, tribu adverse alliée des Taïsha, dans le sud-ouest du Darfour depuis avril, malgré deux accords de paix qui ont échoué à contenir les violences.

Lundi, un comité de chefs tribaux et des administrateurs se sont rencontrés pour tenter de négocier une issue pacifique au conflit, a précisé M. Eissa.

Les tribus Taïsha et Salamat ont affirmé dimanche que les combats avaient commencé à cause d'une dispute à propos de terres.

Khartoum, à court de liquidités, ne peut plus contrôler ces tribus arabes autrefois alliées, qu'il avait armées contre une rébellion dans la région selon des analystes.