De la Coupe du monde comme allégorie de la gouvernance et du développement

Par La rédaction

Un tournoi majeur de football comme la Coupe du monde est-il simplement un événement sportif d'envergure ou peut-il apparaître, à travers son déroulement et la prestation des différentes équipes, le reflet de la marche de la société globale ? La question reste d'actualité après la piètre prestation des pays africains en Afrique du Sud.

Aucun événement n'a suscité autant d'espoir en Afrique au cours de la dernière décennie que la Coupe du monde 2010. En accueillant la compétition pour la première fois depuis son lancement en 1934, le continent était en droit d'attendre monts et merveille d'un tournoi qui semblait lui tendre les bras. En vertu d'une certaine « tradition » qui voudrait que le prestigieux trophée soit remporté par un représentant du continent qui accueille la compétition. « Gagner en Afrique avec l'Afrique », avait lancé d'emblée, comme une injonction, Sepp Blatter, le président de la FIFA. « C'est le moment de l'Afrique », claironnait la chanteuse (...)

> Lire la suite