Est de la RDC: un chef de milice capturé, un militaire tué

Par AFP

AFRICA RADIO

Un chef d'une milice accusée d'atrocités, dont des viols de civils, dans l'Est de la République démocratique du Congo a été arrêté cette semaine par l'armée qui a déploré la mort d'un militaire.

Isaac Chirambiza a été arrêté mardi avec trois de ses hommes dans la province du Sud-Kivu où le prix Nobel de la paix 2018, le docteur Denis Mukwege, soigne des femmes victimes de violences sexuelles en marge des conflits qui agitent l'Est de la RDC.Un militaire a été tué pendant l'opération dans une forêt du Sud-Kivu, a déclaré vendredi à l'AFP le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l'armée dans la région.Le milicien appartient à un sous-ensemble du groupe armé congolais Raia Mutomboki, historiquement présenté comme un groupe d'auto-défense contre les "envahisseurs" hutus rwandais du FDLR.En mars, l'AFP avait rencontré à la clinique Panzi du docteur Mukwege des femmes affirmant avoir été violées par des Raia Mutomboki. Parmi elles, une fillette de dix ans.L'Est de la RDC est déstabilisée par des dizaines de groupes armés depuis 25 ans et le contre-choc du génocide des Tutsis au Rwanda voisin, puis l'exode massive des Hutus dans l'ex-Zaïre.