Eswatini: l'Afrique du sud exhorte les autorités à protéger les manifestants

1er juillet 2021 à 10h02 par AFP

AFRICA RADIO

L'Afrique du Sud, puissance régionale, a exhorté jeudi les forces de sécurité de l'Eswatini à faire preuve d'une "retenue totale" et à préserver les vies humaines, suite aux violentes manifestations pro-démocratie qui ont secoué le royaume.


L'Eswatini, anciennement appelé Swaziland, est la dernière monarchie absolue d'Afrique. "Le gouvernement sud-africain appelle les forces de sécurité à faire preuve d'une totale retenue et à préserver les vies et les biens de la population", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Clayson Monyela. "Nous sommes particulièrement préoccupés par les informations faisant état de pertes de vies humaines et de destruction de biens", a-t-il ajouté dans un communiqué. Enclavé en Afrique australe, l'Eswatini a longtemps étouffé toute vélléité de contestation. Mais les revendications anti-monarchie ont connu une escalade radicale ces dernières semaines, quand, fait rare, les manifestants sont descendus dans la rue pour exiger des réformes politiques immédiates. Des vidéos non vérifiées ont circulé sur les réseaux sociaux, montrant la police disperser violemment les manifestants. Selon des militants de la société civile, huit personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées lors d'affrontements avec la police. Les autorités ont refusé de s'exprimer sur ces chiffres. L'accès à internet est limité depuis mardi, les magasins et les banques sont fermés, ce qui complique la communication et limite l'accès aux produits de base. L'Eswatini dépend de l'Afrique du Sud voisine pour l'approvisionnement d'une grande partie des marchandises destinées au royaume. Les États-Unis ont également exhorté les autorités à faire preuve de retenue et à autoriser les manifestations pacifiques.