Gambie: 20 ans de prison pour deux ex-chefs militaires accusés de "trahison"

23 mai 2011 à 17h06 par La rédaction

BANJUL (AFP)

Une cour spéciale de Banjul a condamné lundi à 20 ans de prison ferme pour "trahison" deux anciens chefs de l'armée et de la Marine accusés d'être impliqués en 2006 dans un complot visant à renverser le président gambien Yahya Jammeh au pouvoir depuis 1994.

Lang Tombong Tamba, ancien chef de l'armée, et Sarjo Fofana, ex-chef de la Marine, ont été arrêtés en mars 2010.Ils étaient accusés par le Parquet de Banjul d'avoir été au courant du projet de coup d'Etat de 2006 et de ne pas avoir révélé l'affaire dans un délai raisonnable.

Lang Tombong Tamba avait été jugé et condamné à mort en juillet 2010 pour participation présumé à un coup d'Etat manqué en 2009.La même peine a été retenue contre sept autres gradés.

Les ex-chefs de l'armée et de la Marine étaient pourtant bien vus par le régime en 2006, après que les autorités gambiennes eurent annoncé avoir déjoué un complot visant à renverser le président Jammeh.

M. Tamba, alors adjoint au chef de l'armée, avait été promu chef de l'armée pour avoir aidé à déjouer ce putsch.M. Fofana, lui, était président du tribunal militaire qui a jugé et condamné une dizaine de responsables de l'armée à des peines allant de dix ans ferme à la prison à vie pour leur participation au coup d'Etat manqué.

Yahya Jammeh règne en maître sur la Gambie, petit pays enclavé dans le Sénégal à l'exception de sa façade maritime, fréquenté par de nombreux touristes européens.Son régime est régulièrement critiqué pour ses violations des droits de l'homme et accusé d'entretenir un climat de terreur.

Le président Jammeh annonce souvent des complots contre son régime et des remaniements de son cabinet et dirige lui-même plusieurs ministères.

M. Jammeh, qui fêtera mercredi ses 46 ans, a annoncé qu'il sera en lice pour l'élection présidentielle du 24 novembre, qu'il affirme être sûr de remporter.