Gaza: premier appel entre Biden et Sissi, pour discuter désescalade

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président américain Joe Biden a appelé jeudi son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, pour la première fois depuis son entrée à la Maison Blanche, afin de discuter des modalités d'une désescalade du conflit entre Israël et le Hamas palestinien, a rapporté la présidence égyptienne.

Les deux chefs d'Etat "ont échangé leurs points de vue sur les façons d'arrêter la violence et l'escalade dans les Territoires palestiniens", selon le communiqué égyptien.Les Etats-Unis ont confirmé cet appel qui intervient au moment où Le Caire cherche, par sa médiation, à négocier un cessez-le-feu entre le Hamas --mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza-- et Israël qui se combattent militairement depuis le 10 mai.Depuis le début du conflit, 232 Palestiniens --dont 65 enfants-- ont été tués par les bombardements israéliens à Gaza, selon les autorités palestiniennes. Côté israélien, douze personnes --dont deux enfants-- sont mortes dans les tirs de roquettes des mouvements armés palestiniens de Gaza.M. Sissi a promis cette semaine une aide de 500 millions de dollars pour aider à la reconstruction de l'enclave, où vivent entassés quelque deux millions de Palestiniens soumis à un blocus israélien depuis près de quinze ans.Le président égyptien a également rouvert le passage de Rafah, seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël, pour envoyer de l'aide humanitaire et pour permettre à des Gazaouis blessés d'être soignés en Egypte.Le conflit a éclaté le 10 mai après le tir d'un barrage de roquettes du Hamas sur Israël par solidarité avec les centaines de manifestants palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la Ville sainte occupé par Israël depuis plus de 50 ans.