Kenya: le chef d'un mouvement séparatiste arrêté, deux personnes tuées

Par La rédaction

MOMBASA (Kenya) (AFP) - (AFP)

Le chef du Conseil républicain de Mombasa (MRC), qui réclame l'indépendance de la province de la Côte du Kenya du reste du pays, a été arrêté lundi, lors d'une opération au cours de laquelle deux militants présumés ont été tués, a annoncé la police.

Les autorités kényanes ont déclaré la guerre au MRC qu'elles accusent d'activités criminelles, bien que la justice kényane ait levé en juillet dernier l'interdiction qui frappait le mouvement depuis 2010.

Omar Mwamunwadzi "le chef du MRC a été arrêté lors d'un raid à son domicile" de Kombani, à environ 40 kilomètres au sud de Mombasa, deuxième ville du pays et capitale de la province de la Côte, a déclaré à l'AFP le chef provincial de la police, Aggrey Adoli.

"Deux personnes, que nous soupçonnons être des membres du MRC ont été tuées durant l'opération, et douze autres personnes arrêtées" et "seront déférées dès que possible", a-t-il ajouté.

Selon un responsable de la police locale, Richard Muguai, les deux militants présumés ont été tués lors d'un "échange de tirs" après que les partisans de M. Mwamunwadzi ont ouvert le feu sur la police.

Quatre policiers ont été grièvement blessés durant le raid, selon M. Adoli.

La police a affirmé avoir retrouvé un fusil d'assaut AK-47, des machettes, et des bombes incendiaires ont été découvertes dans la maison.

Les autorités kényanes avaient annoncé début octobre avoir lancé une vaste opération anti-MRC, quelques jours après l'attaque par des manifestants armés de machettes d'un rassemblement politique à Kilifi, sur la côte, attribuée par les autorités au MRC.

Quatre personnes avaient été tuées, dont le garde du corps d'Amason Kingi, secrétaire d'Etat kényan à la Pêche, qui animait la réunion.

Le MRC a annoncé son intention de perturber la tenue sur la Côte des élections générales kényanes prévues le 4 mars 2013.