L�??ONU en Côte d�??Ivoire : légitimité, prérogatives...

Par La rédaction

La Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire tient sa légitimité des résolutions du conseil de sécurité. En 2004, la Résolution 1528 créer la MONUCI (Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire). Cette résolution entérine le déploiement d'une force de maintien de la paix conjointement avec la force française Licorne. Depuis, le mandat de l'ONUCI a été régulièrement renouvelé. Parallèlement, depuis 2004 et la Résolution 1572, un régime de sanctions a été mis en place. Prévoyant notamment un « embargo sur les armes [en destination de] Côte d'Ivoire et envisageant le gel des avoirs financiers et la restriction des déplacements à l'étranger de toute personne menaçant le processus de paix et de réconciliation nationale du pays. »L'objectif principal de la mission de l'ONUCI est d'assurer un processus de réconciliation national. Celle-ci devait assurer le bon déroulement de l'organisation de l'élection présidentielle. Dans ce cadre, en 2007, elle s'est félicité de l'accord de Ouagadougou qui prévoit le protocole électoral.Le 30 juin 2010, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité la résolution 1933. Le mandat de l'ONUCI, est revu. Il est désormais structuré autour de 3 missions principales :�?? La stabilité du pays et notamment la protection des civils ; ce point apparaît de façon plus claire que dans les précédents mandats et le texte souligne que c'est une priorité.�?? L'appui aux élections et en particulier à la commission électorale indépendante.�?? Les autres tâches, qui incluent notamment le désarmement, et le retour d'une présence effective de l'Etat sur tout le territoire. Le Conseil de sécurité doit se réunir ce lundi pour évoquer la situation dans le pays et le renouvellement du mandat de l'Onuci, qui expire le 31 décembre 2010.