L'Unicef appelle à prévenir le choléra en Afrique de l'Ouest et du Centre

Par La rédaction

DAKAR (AFP) - (AFP)

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a appelé mardi les autorités d'Afrique de l'Ouest et du Centre à réduire les risques d'une nouvelle épidémie de choléra, après celle ayant fait en 2011 près de 2.900 morts dans 17 pays de la région.

"Au total, 105.248 cas de choléra ont été signalés dans 17 pays en 2011 et 2.898 personnes sont mortes" durant ce qui a été "une des plus grandes épidémies de choléra en Afrique de l'Ouest et du Centre de ces dernières années", aujourd'hui "arrivée à terme", affirme le bureau régional de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, basé à Dakar.

Mais "beaucoup reste à faire avant la prochaine saison des pluies" face à cette "menace permanente", et "l'Unicef exhorte les gouvernements et les autorités sanitaires à se préparer à réduire les risques pour la prochaine saison qui, en Afrique de l'Ouest et du Centre, devrait commencer en avril 2012", ajoute l'Unicef.

Selon elle, "la région est maintenant dans l'entre-saison, ce qui signifie que le nombre de cas est proche de zéro dans la plupart des pays touchés", essentiellement au Sahel, actuellement confrontée à "une crise nutritionnelle".

"Au Sahel, les taux de mortalité seraient particulièrement élevés s'il y avait une épidémie parmi les personnes souffrant de malnutrition", avertit l'Unicef, soulignant que "le choléra et les maladies qui y sont associées (aggravent) le cercle vicieux de la malnutrition".

Cet appel intervient après l'annonce de cas de choléra avec décès en Sierra Leone et en Guinée, deux pays voisins.

Lundi, une source proche du ministère de la Santé de Guinée a rapporté qu'une épidémie de choléra apparue dans l'ouest du pays avait fait au moins 14 morts sur 83 cas enregistrés en un mois.La semaine dernière, un responsable médical sierra-léonais avait parlé de 17 morts dus au choléra dans le nord du pays.