Le Soudan a bombardé le Soudan du Sud ce week-end

30 avril 2012 à 8h55 par La rédaction

JUBA (AFP) - (AFP)

L'aviation soudanaise a continué à bombarder le territoire sud-soudanais le week-end dernier, en quatre points de la frontière entre les deux Soudans, a accusé lundi le porte-parole de l'armée sud-soudanaise, Philip Aguer.

"Il y a eu des bombardement à Panakuach," où quatre bombes ont été larguées près du poste-avancé de l'armée sud-soudanaise, a-t-il affirmé à l'AFP.

Les forces soudanaises et sud-soudanaises s'affrontent depuis des semaines dans cette zone frontalière et contestée, qui sépare les Etats soudanais du Kordofan-Sud et sud-soudanais d'Unité et abrite un important champ pétrolier (Heglig).

A d'autres endroits de la frontière commune -- toujours pas démarquée neuf mois après l'accession à l'indépendance du Soudan du Sud -- des combats au sol ont aussi encore eu lieu, a précisé M. Aguer.

"Il y a eu des combats à Wedakona, dans l'Etat (sud-soudanais) du Haut-Nil, contre des milices soutenues par Khartoum," a-t-il indiqué.Selon lui, ces affrontements se poursuivaient lundi.

Khartoum et Juba s'accusent mutuellement de soutien à des groupes rebelles.La question est, avec la démarcation de la frontière et le partage des ressources pétrolières du Soudan d'avant partition, au coeur des tensions qui empoisonnent les relations des deux parties depuis la sécession.

La situation s'est récemment tellement envenimée que la communauté internationale craint une nouvelle guerre entre les deux voisins.Avant des accords de paix signés en 2005, qui ont ouvert la voie à la partition du pays, le Nord et le Sud se sont livré des décennies de guerre civile qui ont fait des millions de morts.

Dimanche, le président soudanais, Omar el-Béchir, a déclaré l'état d'urgence dans les Etats frontaliers du Kordofan-Sud, du Nil Blanc et de Sennar.